Aller au contenu principal

GEOGRAPHIE

-A +A
Méolans-Revel

La commune de Méolans-Revel est située dans la vallée de l'Ubaye à 12 Km de Barcelonnette -  petite ville typique de 2.000 habitants, à 70Km de Digne les Bains -  Préfecture du département et à 60 Km de Gap - Hautes Alpes.

Le lac de Serre Ponçon est un atout touristique majeur ainsi que la proximité avec l'Italie (30 Km).

Des cols de haute montagne très pittoresques permettent l'accès aux Alpes Maritimes (la Cayolle), à la vallée, aux Hautes Alpes (Vars), au Verdon ou à l'Italie (Larche).

Un massif remarquable domine notre commune : la Tête de Louis XVI - 2.400 m - présentant le profil du roi Louis XVI.

Le vallon du Laverq très prisé des randonneurs est un espace protégé dédié aux pâturages et à la forêt, il offre de nombreux lieux de détente aux amateurs de nature ou des sommets aux sportifs.

Le massif des Séolanes - 2.909 m; le Pic de l'Aupilon - 2.900 m, les Trois Evêchés - 2.819 m, l'Estrop - 2.961 m, sont d'autres sommets emblématiques de la commune .

Il y a environ 20.000 ans, période de froid maximal, la vallée de l'Ubaye est occupée par un glacier de 65 Km de long qui rejoint celui de la Durance. Notre commune était alors sous près de 900 m de glace !

Vers 1960 sur le flanc Nord de la Tête de l'Estrop (2.961 m ) se trouvait le glacier actif le plus méridional des alpes françaises : "le petit glacier de la Blanche" qui s'étendait sur 1 Km; aujourd'hui demeure un glacier rocheux sous plusieurs mètres de débris pierreux.

Ces glaciers en se retirant ont provoqué la formation des "vallées en auge" à fond plat.

L'activité torrentielle est très importante aussi sur notre territoire : le torrent de l'Abbéous "torrent à laves" a emporté des quantités de marnes ou blocs lors de crues dévastatrices, aujourd'hui mieux maîtrisé par le R.T.M., il demeure dangereux.

Le Vallon du Laverq
Le Massif des Séolanes
Les trois Evêchés
Vue de la Tête de l'Estrop de la commune de Méolans-Revel, avec le reliquat du glacier de la Blanche.
Le Pic de l'Aupillon
Tête de Louis XVI (à gauche) et le Peissièou (à droite), respectivement 2 408 et 2 406 m d'altitude.